Yves & Alex peuvent être fiers de leur performance, ils ont su rester bien dans le match. Maintenant que la météo est en notre faveur, on remonte bien ! La tête de la flotte bute dans l’anticyclone de Sainte-Hélène, obligée de faire un grand détour et beaucoup de manœuvres. Pour nous, c’est ‘tapis rouge’, mer plate, on continue d’avancer tout droit avec le vent de la dépression. Si mes marins arrivent à bien réparer le filet, on est bien conscient d’avoir de la chance, « de la réussite » comme ils disent.

On en prend d’autant plus conscience au vu des malheurs de Sodebo. Cela peut nous arriver également, n’importe quand, à faire les malins à plus de 30nds. Donc, grosse pensée pour Thomas, Jean-Luc, Martin, ainsi que toute l’équipe Sodebo : vous allez réparer ça vite à Cape Town et revenir nous stresser, j’en suis sûr, la course est encore longue !

Depuis hier, nous somme dans les « Quarantième rugissants » … Comment je vais me la péter grave ! Pas encore de quoi « pisser contre le vent » comme un Cap Horrnier… mais p’tête de quoi faire un p’tit pipi « au près un peu débridé » ?!

Whaha, en tout cas hier, en passant près de l’ile de Gough, c’était magique. Même si nous n’avons vu qu’un petit bout de cailloux au loin, à travers les nuages…on a eu le droit à un coucher de soleil ! Le soleil, on l’avait oublié celui là. En prime, tout autour du bateau, des centaines d’oiseaux, dont quelques Albatros : spectacle génial !

Point négatif de ces 40èmes… Ca caille, sévère. Le vent apparent pique bien fort, Alex a sorti la cagoule. A l’intérieur, le carbone… n’est pas un très bon isolant, encore moins avec les trappes ouvertes. Du coup, je jalouse grave les sacs de couchage de l’espace d’Yves et Alex, moumoute intérieure, Gore-tex extérieur. Il faut dire que je suis congelé dans ma m…. « 10° » de « supermarché du sport » !
En même temps, c’est de ma faute : Sandrine, la team manager, m’avait proposé le même, j’aurais dû accepter. Apparemment, on a de la chance d’avoir du vent de nord, sinon je me serais transformé en glaçon. Et puis avec l’été, on va vite retrouver la chaleur en remontant. Voilà pour aujourd’hui, le moral est au top, la machine lancée pleine balle à 30nds par 42° sud…