Le vent danse la salsa
Mais, depuis cette nuit, la brise est rentrée. Le trio évolue ce matin dans un flux de secteur Est d’une vingtaine de nœuds : « là, ils vont à 30 nœuds de moyenne », observait Christian Dumard.
Ces conditions musclées vont les mener jusqu’au Cabo Frio, cap situé à 60 milles dans l’Est de la baie de Rio. Là, le vent devrait s’évanouir complètement… Le passage autour des ilets Cagaras, situés juste à la sortie de la baie de Rio devra se négocier à petite vitesse : de quoi apprécier le paysage entre deux manœuvres !

Image de drone en mer d'Actual Leader - Brest Atlantiques 2019

Une dépression, deux options
Ensuite, une dépression venue du grand sud va animer la prochaine portion de parcours de Brest Atlantiques entre le Brésil et le Cap. « Lorsqu’Actual Leader commencera à faire route vers Cape Town, la brise va se renforcer sous l’influence de basses pressions. Deux options se profilent pour Yves et Alex : soit la route directe, soit préférer une trajectoire Nord, plus longue, au Nord de cette dépression, mais qui leur permettrait de naviguer dans des conditions plus maniables, moins casse-bateaux et potentiellement plus propices à la vitesse. »

Dès la nuit prochaine, au près, dans une mer formée, Yves et Alex vont sans aucun doute à nouveau chercher le meilleur des compromis entre performance pure et préservation du matériel. Cette longue route vers l’Est devrait durer une semaine environ.