Yves Le Blevec à la dernière vacation de la course Brest Atlantiques : « Les deux options, la nôtre et celle de Macif, sont assez équivalentes. Il fait très chaud ça va durer encore quelques jours. Nous avons profité des derniers jours pour faire un check complet du bateau. Nous avons fait du macramé pour sécuriser le filet qui n’est plus protégé par la bâche aéro depuis les 40e. Nous avons fait d’autres petites bricoles mais rien de majeur. Le potentiel du bateau est le même que celui au départ de Brest il y a 3 semaines.

Et on exploite toujours ce potentiel de façon à être dans le meilleur compromis préservation/vitesse.

Cette course est très riche d’enseignements. Le fait de naviguer en double avec Alex permet d’apprendre encore plus, on connaît maintenant beaucoup mieux le mode d’emploi du bateau, la liste des enseignements est très longue : configurations de voiles, gestion des manœuvres…

Le Pot au Noir devrait bien se passer. Pour l’ETA, j’ai entendu parler du 7 dec, mais je me méfie toujours. Il nous reste une bonne huitaine de jours de mer. L’objectif est de tenir la bonne cadence que nous tenons actuellement. Nous sommes absolument ravis d’être bord à bord avec Macif à ce niveau-là du parcours, même si là ils sont plus rapides que nous à cette allure-là, c’est normal et cette position est vraiment parfaite pour nous ! »