le moral est au top à bord d’Actual Leader, alors qu’on file vers les alizées.

A bord également, nous avons le classement que toutes les 4 heures, comme vous à terre. Et hier après-midi, notre vitesse moyenne sur 4 heures était de 31nds. Une belle moyenne qui a rempli de joie Yves et Alex qui se donnent vraiment à fond !

Pourtant c’était pas simple, même si la mer est relativement plate, le vent était super instable, indépendamment des nuages. Par moments on avait l’impression d’être collé (à 25nds!) et d’autres qu’on allait sortir de la piste, autour des 40nds !

Alex est en permanence aux réglages, alors qu’Yves gère et optimise les petits défauts de bord, des histoires de pilotes automatiques et surtout l’hydro-générateur qui fait des siennes. Le tout saupoudré de blagues et « d’histoires de chasse » :
« On vient de passer la latitude de ma maison » dit Alex

« Tu vois, c’est ici que j’ai déchiré mon grand-spi sur ma 1ère Mini… » dit Yves.

Au couché du soleil, on a eu quelques gros grains hyper impressionnants – enfin pour moi ! – en dessous, on était en permanence à plus de 40 nds… j’ai même vu le speedo à plus de 44nds !

Cette nuit, il y a eu pas mal de manœuvres, notamment l’envoi du gennaker (la plus grosse voile d’avant du bateau), un peu plus d’une heure à s’activer, courir dans tous les sens, mouliner… le tout sans ralentir (le bateau filait autour de 30nds!). Le but de l’opération, ce n’est pas d’accélérer, mais de pouvoir descendre beaucoup plus au vent, maintenant « on glisse » comme ils disent.

L’eau a radicalement changé de couleur. Difficile à décrire « bleu émeraude » je dirais. L’air est chaud, Yves vient de me dire qu’on a dépassé Madère !ça fait 48 heures qu’on est parti de Brest et on est déjà hors du temps, c’est à la fois magique et difficile à assimiler ! »